« Une allure de grand Duduche, un peu ailleurs… »

Voila une très triste nouvelle car Gerard était un personnage à l’opposé de toutes les célébrations narcissiques dont nous sommes aujourd’hui les témoins. écrit Jacques Tarnero, chercheur à la Cité des sciences et de l’industrie (Paris).

Une allure de grand Duduche, un peu ailleurs, un peu à côté mais qui sonnait vrai, réellement gentil, à l’écoute de ceux qui ne lui étaient pas familiers, pas dogmatique, il ne prenait pas la pose, il ne la ramenait pas, ne jouait pas au tribun de la plèbe. Sa 2Cv était un poème à moteur tout comme son chauffeur d’élite. Ce furent de beaux moments partagés, drôles et poétiques à la fois.

Voila quelqu’un que je regrette après cinquante années d’illusions, d’auto illusionsAmitiés pour celles et ceux qui s’y retrouvent.

Jacques Tarnero

Jacques Tarnero est un chercheur à la Cité des sciences et de l’industrie (Paris), et documentariste français. Il s’est spécialisé dans l’étude du racisme, de l’antisémitisme et l’Islam.
Il fut membre du Mouvement du 22-Mars, en 1968, à la faculté de Nanterre1. Il a également été président de la Commission d’études politiques du CRIF2.